Algues au rythme des marées de l’île de Ré

Sur l’île de Ré, la startup Algorythme est portée par une idéologie moderne qui s’attache à la préservation du littoral, à une démarche éco-responsable et à la production d’algues qui n’ont rien à envier aux bretonnes. Découverte.


On commence à les utiliser comme aliments et compléments alimentaires, et elles ont aussi investi les secteurs de la cosmétique, de la pharmacie, de la chimie verte et des biocarburants. Les algues, ces légumes marins au look et au goût souvent si bizarres, sont en train de s’installer dans notre vie toute entière.

Algorythme comme « algues au rythme des marées »

En Bretagne, on ne compte plus le nombre de startups installées ces dernières années dans la course aux biotechnologies marines, dans laquelle les algues sont omniprésentes. En Nouvelle Aquitaine par contre, seule la startup Algorythme s’est lancée dans les algues. Ça se passe à Ars en Ré, sur l’île du même nom où Hélène Jouannet et Tanguy Gauvin ont lâché leurs carrières respectives en 2016 pour se consacrer aux algues, en zone Natura 2000, sur l’estran des 44 kms de la moitié nord de l’île de Ré. Avec une démarche qui s’inscrit dans un cadre ambitieux, permettant à la fois :
⭐ d’aider à la régénation du milieu qui s’était effondré à 10% de ses capacités en 2016
⭐ de produire une biomasse aussi efficace qu’une forêt tropicale en captation carbone
⭐ d’entretenir une nurserie pour une grande variété d’espèces animales et végétales
⭐ de ralentir l’érosion du littoral
⭐ de lutter contre les risques de submersion
⭐ de permettre une production éco-responsable.
En 2019, le milieu s’est bien régénéré et Algorythme envisage d’investir les 70% de marais abandonnées de l’île de Ré pour les ensemencer naturellement d’algues. Une nouvelle phase de développement qui pourrait se traduire à terme par la production de 100 tonnes d’algues par an !

Collecte manuelle des algues
© Algorythme

Comment Algorythme produit ses algues ?

Les algues sont collectées sur l’estran, c’est-à-dire la partie de côte qui se découvre à marée basse, par du personnel formé aux outils tranchants qui permettent de ne pas endommager les algues et d’assurer leur repousse. Elles sont ensuite triées, nettoyées et rincées avec de l’eau pure provenant d’un veinage profond.


Rinçage des algues
© Simply Healthy Veggy

Les algues sont ensuite séchées à basse température sous un tunnel agricole orienté, pour éviter toute consommation d’énergie inutile. Cette démarche éco-responsable concerne aussi les matériaux utilisés pour la production des algues, qui font souvent appel à la récupération, ainsi que les déchets, qui sont transformés en purin d’algues utile aux agriculteurs de l’île. La boucle est bouclée.

Séchage des algues aonori
© Simply Healthy Veggy
Séchage des algues wakamé
© Simply Healthy Veggy

Les algues proposées par Algorythme

Algorythme a développé un savoir-faire très spécifique qui permet de façon 100% naturelle de booster la croissance d’une trentaine d’espèces d’algues sur le littoral de l’île de Ré, parmi lesquelles Chondrus crispus, aonori, laitue de mer, nori, wakamé et fucus. Elles sont vendues seules (entières) ou en mélange (paillettes) dans des sachets en papier kraft de 10, 50 et 250 g avec fermeture cousue, dans plusieurs boutiques de l’île de Ré et en ligne.

Un échantillon des algues commercialisées par Algorythme
© Algorythme

La suite dans les news alimentation#4
Maria Bardoulat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s